Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page Acheter ce dossier

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
Minuscule, La Vallée des Fourmis Perdues
de Thomas Szabo et Hélène Giraud
France, 2013, 1h29

Le dossier pédagogique consacré au film Minuscule, La Vallée des Fourmis Perdues s'adresse aux enseignants du primaire qui verront le film avec leurs élèves, à partir de six ans environ. Il propose de revenir avec les jeunes spectateurs sur les émotions éprouvées pendant la vision; ensuite sur les personnages du film, leur apparence et leurs différents rôles, et enfin sur les grandes étapes de l'histoire et les sources d'inspiration que les auteurs ont trouvées nombreuses dans la vie réelle des insectes. L'extrait ci-dessous porte plus particulièrement sur les insectes vus dans le film et ceux qui existent réellement dans la nature : vérité ou fiction?

La vie réelle des insectes : une source d'inspiration pour le film

Compétences visées

  • En français
    • Distinguer le vraisemblable de l'invraisemblable
  • En éveil scientifique
    • Formuler des questions à partir de l'observation
    • Rechercher et identifier des indices
    • Investiguer des pistes de recherche
    • Récolter des informations par la recherche documentaire
    • Structurer les résultats, les communiquer, les valider, les synthétiser
    • Rassembler et organiser des informations sous une forme qui favorise la compréhension et la communication

Une des particularités de Minuscule provient de la volonté des réalisateurs de tenir compte d'une certaine réalité documentaire de la vie des insectes en milieu naturel tout en laissant libre cours à leur fantaisie, notamment en saupoudrant chaque scène d'un humour décalé. Si la plupart des scènes évoquent des comportements avérés chez ces espèces, c'est en général pour les caricaturer ou pour les exacerber au point de donner à voir des situations complètement irréalistes.

Amusons-nous à revenir avec les élèves, au moyen d'une partie des images de la série B, sur différentes situations mises en scène dans le film afin de tenter de différencier, dans ces images, les éléments qui semblent inspirés d'un comportement réaliste de ceux qui relèveraient de l'interprétation fantaisiste des auteurs. Toutes les images proposées dans ce dossier peuvent bien entendu se prêter à ce jeu puisque chacune d'entre elles, à l'instar du film, est empreinte de cet humour décalé et fantaisiste.

Objectifs

  • Interroger les situations présentées dans le film
  • Différencier fiction et réalité
  • Résoudre un problème

Méthode

  • Observation d'images extraites du film
  • Questionnaire de type vrai-faux

Concrètement

Pour commencer, aimantons au tableau les images suivantes.
B1.jpg
Image 1
B6.jpg
Image 2
B12.jpg
Image 3
B15.jpg
Image 4
B16.jpg
Image 5

Invitons ensuite les élèves à se rapprocher et à réagir, chacun à son tour, aux propositions énoncées (voir ci-dessous) par l'instituteur et à indiquer au tableau les images correspondantes. Ils devront ensuite également décider si la proposition en question est vraie ou fausse.

Avec des élèves plus âgés, l'enseignant peut éventuellement photocopier les propositions et les découper en bandelettes à tirer au sort. Les élèves viennent chacun à leur tour les placer au tableau sous l'image correspondante et expliquent en quoi ils estiment que la proposition est vraie ou fausse.

Dans un deuxième temps, on pourra leur proposer d'effectuer une courte recherche documentaire sur Internet ainsi que dans d'autres ouvrages pour vérifier et étayer leurs arguments. Les informations récoltées pourront être triées en chapitres (le développement des coccinelles; les fourmis: alimentation, organisation de la fourmilière, communication) puis consignées sur des feuilles A4 (l'on consacrera par exemple une feuille par chapitre) que l'on reliera entre elles.

Quelques propositions à relier avec les images

  • Les coccinelles vivent en couple et élèvent leurs petits. Vrai ou faux?
  • Les fourmis peuvent porter plusieurs fois leur propre poids. Vrai ou faux?
  • Les fourmis mangent du sucre. Vrai ou faux?
  • Les fourmis sont organisées. Vrai ou faux?
  • Les fourmis élèvent des pucerons. Vrai ou faux?
  • Chez les fourmis, seules les reines pondent les œufs. Vrai ou faux?
  • Les fourmis communiquent entre elles. Vrai ou faux?

Corrigé du tableau

Les coccinelles vivent en couple et élèvent leurs petits - Image 1

Faux

Dans la réalité, non seulement les coccinelles naissent sous la forme de larves[1] mais elles doivent également se débrouiller seules dès le premier jour, sans parents pour les nourrir ou les protéger!

Les fourmis peuvent porter plusieurs fois leur propre poids - Image 2

Vrai

Certains individus peuvent porter jusqu'à 50 fois leur propre poids, ce qui ne signifie pas qu'elles sont capables, même à plusieurs, de transporter une boîte de métal remplie de sucre!

Les fourmis mangent du sucre - Image 3

Faux

Les fourmis récoltent le miellat des pucerons, qui est une substance sucrée adaptée à leur physiologie. Elles ne dégusteront jamais un morceau de sucre blanc raffiné comme on le voit dans le film et ne sont pas non plus capables de le transporter.

Les fourmis sont organisées - Images 2, 3, 4 et 5

Vrai

Les fourmis sont connues pour vivre en société très hiérarchisée et organisée. Chaque individu remplit une fonction bien précise. Des différences physiques importantes marquent d'ailleurs les individus selon ces fonctions: comme dans le film, les reines sont de plus grande taille que les ouvrières. Par ailleurs, elles sont les seules reproductrices de la fourmilière, les fourmis ouvrières naissant stériles.

La fourmilière comprend plusieurs pièces, chacune étant dévolue à un usage précis également. Dans le film, on voit d'ailleurs une fourmi emmener les œufs pondus par la reine dans une autre pièce: la pouponnière. La réserve, où se trouvent les fusées, est une caricature des «greniers» où sont entreposées des réserves de nourriture dans les fourmilières. (Cette pièce est également une reconstitution-pastiche de la Chambre des Secrets de la saga Harry Potter.)

Les fourmis élèvent des pucerons - Image 4

Vrai

Les fourmis élèvent en effet les pucerons et les traient, en tapotant leur ventre avec leurs antennes, pour en extraire le miellat, une substance sucrée.

Les coccinelles à l'inverse sont utilisées en agriculture et en horticulture pour dévorer ces pucerons, source de maladies pour les plantes.

Les fourmis communiquent entre elles - Image 3

Vrai

Les fourmis ont même plusieurs moyens à leur disposition pour communiquer: l'émission et la réception de phéromones (des substances chimiques volatiles), et le contact direct des antennes d'un individu sur le corps d'un autre individu en sont deux exemples.


1. Les coccinelles, comme les fourmis, les papillons, les mouches, les moustiquesŠ connaissent plusieurs mues avant d'atteindre leur forme adulte. D'autres espèces par contre, comme les criquets, les pucerons ou les libellules ont à la naissance une forme proche des individus l'adulte. Ils grandissent ensuite progressivement au fil des mues. Cfr. par exemple : L'Encyclopédie Larousse en ligne ou L'espace pour la vie de Montréal.


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier