Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Fermer la page Acheter ce dossier

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par Les Grignoux et consacré au film d'animation
Le Cochon, le Renard et le Moulin
d'Erick Oh
États-Unis, 2019, 50 mn

Dans ce dossier pédagogique consacré au dessin animé Le Cochon, le Renard et le Moulin, enseignantes et enseignants du maternel trouveront des propositions d'animations à réaliser en classe avec leurs élèves pour prolonger la vision du film. Cette vision pourra être exploitée de multiples façons, notamment par des discussions et des échanges sur les situations représentées. Ce dossier suggère plusieurs animations dans ce sens, autour, par exemple, de la nature du nuage noir ou autour de l'expression corporelle des sentiments (puisque le film est sans paroles). Il est aussi proposé dans ces pages de fabriquer un moulin à vent et de s'intéresser au graphisme du film.

L'extrait proposé ci-dessous aborde deux éléments du film qui posent question, à savoir le nuage noir et le rôle du papa du jeune Cochon.

Des questions importantes

Le Cochon, le Renard et le Moulin est un film sans paroles, où tout n'est pas expliqué. On peut interpréter de différentes manières plusieurs éléments du film.

Deux de ces éléments sont particulièrement importants : la nature du nuage noir et le comportement du papa de Cochon.

Pour les jeunes spectateurs, on pourrait dire que deux questions importantes se posent :

  • C'est quoi, ce nuage ?
  • Qu'est-ce qu'il fait, le papa de Cochon ?

Image du film

Elles peuvent faire l'objet d'une discussion dont les objectifs seront en relation  :

  • avec le langage :
    • parler, s'exprimer
    • verbaliser sa pensée
    • formuler des hypothèses
  • avec la sociabilité :
    • écouter
    • respecter l'avis des autres
  • avec la gestion des émotions :
    • prendre du recul par la verbalisation et la réflexion

Concrètement

Soumettons ces questions aux enfants (c'est quoi, ce nuage noir ?; qu'est-ce qu'il fait, le papa de Cochon ?), dans un cadre relativement solennel, un peu comme dans un atelier philo : il s'agit d'avoir une discussion sérieuse où l'on pourra confronter les interprétations. (Peut-être la classe dispose-t-elle déjà d'un rituel pour poser le cadre de ce type de discussion ? Il peut s'agir d'allumer une bougie par exemple.)

Les enfants s'assoiront en cercle et respecteront les règles suivantes :

  • On demande la parole
  • On parle quand on a reçu le bâton de parole ou tout autre signe bien connu des enfants
  • On écoute et on n'interrompt pas

Image du film

L'enseignant distribuera équitablement la parole; il reformulera ou invitera à reformuler; il pourra relancer la discussion avec des questions comme :

  • Est-ce que tout le monde est d'accord avec ça ?
  • Est-ce que quelqu'un a une autre idée ?

Si les enfants ont des difficultés à élaborer des réponses à ces questions, l'enseignant pourra soumettre des idées, comme celles proposées dans le commentaire ci-contr, avec des questions comme :

  • Est-ce que vous pensez que…
  • Pourrait-on dire que…

Commentaire

Il n'y a pas une bonne réponse à chacune de ces questions. Il y a un certain nombre de signes dans le film que l'on peut interpréter différemment selon ce que l'on voit, ce que l'on comprend…

On pourra sans doute s'entendre sur le fait que le nuage noir n'annonce rien de bon. On pourrait dire qu'il s'agit d'un orage. Mais les autres signes de l'orage (tonnerre, pluie…) n'y sont pas associés. Il est plus vraisemblable qu'il s'agisse de pollution puisque le nuage fait mourir les plantes…

Le film ne donne pas d'explication sur la nature de ce nuage, aussi, il peut représenter la menace d'une manière générale. Les dangers auxquels on peut être confronté dans la vie, les angoisses que l'on peut ressentir, la peur de l'inconnu, de quelque chose sur laquelle on n'a pas de prise, sur laquelle on ne peut pas agir (sauf la tenir à distance grâce au moulin…).

Image du film

Le papa de Cochon fait différentes choses dans le film : il construit le moulin, ce qui permet de maintenir le nuage à distance. Il plante la fleur jaune et donne la responsabilité à Cochon d'en prendre soin. Il s'en va vers le nuage. On peut imaginer qu'il va travailler ailleurs…Et ce travail pourrait être en lien avec le nuage. Le papa de Cochon porte un masque, comme pour se protéger du nuage, il porte aussi une combinaison et un sac à dos. À un moment, il repousse le nuage avec ses mains. Peut-être que son métier consiste à protéger les gens contre le nuage, comme il le fait pour Cochon et les autres habitants de la colline. Il doit peut-être aller ailleurs pour construire d'autres moulins ?

À la fin du film, le papa de Cochon revient et il agrandit le moulin : il le fortifie. Puis, il repart. Peut-être que la menace grandit avec le temps et qu'il faut un moulin plus puissant pour la maintenir à distance ? Mais Cochon aussi a grandi et il a appris pas mal de choses. (Peut-être que le danger grandit en même temps que Cochon ?) Ce qui est important, c'est que le papa n'oublie pas Cochon. Il revient. Il améliore le moulin pour que son petit et les autres habitants de la colline soient mieux protégés.

Affiche du film


Tous les dossiers - Choisir un autre dossier