Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film 200 mètres

Prochaines séances

Pas de séances programmées pour ce film dans nos salles pour l'instant.

200 mètres

  • Réalisé par
    Ameen Nayfeh
  • Interprété par
    Ali Suliman, Anna Unterberger, Motaz Malhees
  • Langue
    arabe, hébreu, anglais
  • Pays d'origine
    Palestine/Jordanie/Quatar/Suède/Italie
  • Année
    2020
  • Durée
    1 h 37
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Type
    Drame
  • Date de sortie
    2021-11-16

L’aventure et le récit familial s’entremêlent dans une sorte de road movie qui dénonce autant la situation de la scission entre la Palestine et Israël que la manière dont le politique peut ruiner des équilibres familiaux

Mustafa et Salwa s’aimaient d’amour tendre et vivaient à deux cents mètres l’un de l’autre, dans deux villages palestiniens, l’un en Cisjordanie, l’autre en Israël. En 2002, pour « sécuriser » Israël, un mur-frontière infranchissable est édifié, justement entre leurs deux maisons. Palestinienne originaire du côté israélien du mur, Salwa a de facto la nationalité israélienne. Elle peut à peu près sans encombre aller et venir, avec leurs trois enfants, de part et d’autre du mur. Mustafa, Palestinien de Cisjordanie, ne peut, lui, franchir les checkpoints vers Israël que pour travailler.

C’est là toute la subtilité de la situation : l’activité économique se développe essentiellement sur le versant israélien de la frontière. D’où la décision de Salwa de s’établir avec les enfants de ce côté-là, où elle gagne sa vie. D’où la difficulté quotidienne pour Mustafa, tributaire de contrats précaires, à se rapprocher de sa famille, qui se rassemble donc deux jours par semaine, Mustafa s’efforçant le reste du temps de communiquer avec ses enfants en leur envoyant des signaux lumineux depuis son balcon.Un jour, alors que Mustafa tente de passer le mur pour aller travailler, il est sèchement renvoyé dans sa Cisjordanie par une fonctionnaire pointilleuse. Il advient, ce même jour, que le fils de Mustafa est victime, côté israélien, d’un accident et transporté à l’hôpital. Hors de question pour le père d’attendre des nouvelles prostré en Cisjordanie : il part en quête de passeurs. Et ce qui aurait pu n’être qu’une petite balade de deux cents mètres se transforme en un interminable périple en minibus le long du mur, à la recherche d’une faille…

Cette fable en forme de road movie joue à la fois de la chronique familiale, du drame social, du film d’espionnage et du thriller. Les aléas du voyage, les passeurs véreux, les errements des autres passagers, l’armée d’occupation, tout conspire à faire échouer Mustafa, qui ne se démonte pas et avance, déterminé à contourner, puisqu’il ne peut ni l’abattre ni le survoler, ce « mur de la honte », ce « mur de l’apartheid », qui symbolise à lui tout seul l’impossible sort fait aux Palestiniens.

Fiche PDF du film

 Tweet