Medias
Journal des Grignoux Chargez notre appli mobile Nos newsletters (archives, inscriptions) Nos galeries photos
Medias
Journal des Grignoux en PDF + archives Chargez notre appli mobile S’inscrire à nos newsletters Nos galeries photos
Lancer la bande-annonce
Bande-annonce
affiche du film A rainy day in New York

Prochaines séances

  • 2019-10-19 20:00
  • 2019-10-20 20:30
  • 2019-10-21 13:45
  • 2019-10-21 15:45
  • 2019-10-21 18:45
  • 2019-10-22 16:30
  • 2019-10-22 16:45
  • 2019-10-22 18:00
  • 2019-10-23 18:00
  • 2019-10-24 16:15
  • 2019-10-28 17:45
  • 2019-10-29 12:00
  • 2019-10-29 18:00

A rainy day in New York

  • Choisissez une séance
    • Sam. 19 Octobre | 20:00
    • Dim. 20 Octobre | 20:30
    • Lun. 21 Octobre | 13:45
    • Lun. 21 Octobre | 15:45
    • Lun. 21 Octobre | 18:45
    • Mar. 22 Octobre | 16:30
    • Mar. 22 Octobre | 16:45
    • Mar. 22 Octobre | 18:00
    • Mer. 23 Octobre | 18:00
    • Jeu. 24 Octobre | 16:15
    • Lun. 28 Octobre | 17:45
    • Mar. 29 Octobre | 12:00
    • Mar. 29 Octobre | 18:00
  • Réalisé par
    Woody Allen
  • Interprété par
    Timothée Chalamet, Elle Fanning, Kelly Rohrbach, Selena Gomez, Jude Law
  • Distributeur
  • Langue
    anglais
  • Pays d'origine
    États-Unis
  • Année
    2018
  • Durée
    1:32
  • Version
    Version originale sous-titrée en français
  • Date de sortie
    2019-09-18

Après une longue attente et de nombreux déboires, le dernier film de Woody Allen arrive sur les écrans. On y retrouve Timothée Chalamet et Elle Fanning en jeune couple affrontant les intempéries de la Grosse Pomme

Après Café society et Wonder wheel, le réalisateur fait à nouveau escale dans sa ville natale, New York. Il met ici en scène un jeune couple d’étudiants, Gatsby et Ashleigh, débarquant à Manhattan pour y passer un week-end romantique. Ashleigh a décroché une interview avec son réalisateur préféré et les deux tourtereaux ont prévu de se retrouver juste après cet entretien. Mais évidemment, chacun va être pris dans l’effervescence de cette ville qui ne dort jamais, et de rencontres fortuites en situations insolites, ils se retrouveront catapultés dans une tout autre aventure que celle envisagée…

Comme toujours dans les films de Woody Allen, les personnages déambulent et se racontent avec éloquence, faisant de leurs mésaventures autant d’histoires agréables à voir et à écouter. On retrouve ici la patte singulière du réalisateur : New York est une ville d’art, les gens qu’on y croise sont soit cinéastes, soit écrivains, on y porte des vestes en tweed et des chaussures cirées, et les plus sombres recoins de l’humanité se limitent aux arrière-salles des cafés où l’on parie clandestinement tout en sirotant du whisky.

Nous pourrions discréditer les films du réalisateur pour des tas de raisons, mais nous ne pouvons bouder notre plaisir face à ce qui a fait et continue de définir superbement son cinéma : une langue virtuose, un humour plein d’autodérision, des protagonistes délicieusement névrosés, une vision de l’existence absurde et tordante à la fois. Cette fois-ci, c’est l’acteur Timothée Chalamet (Beautiful boy, Call me by your name) qui endosse le rôle de l’anti-héros intellectuel et romantique secoué par le cours des choses. Son prénom, Gatsby, semble déjà nous murmurer que New York, même sous la pluie, demeure cette ville faste, magnifique, où les coupes de champagne accompagnent toujours les cœurs esseulés.

LES GRIGNOUX

 Tweet